Acheter une nouvelle maison ou rénover l’ancienne?

Vous avez ras-le-bol de votre appartement ? Vous désirez vivre autrement, dans un cadre plus luxueux, plus confortable et plus spacieux ? Vous avez deux choix : rénover la maison existante ou acheter une nouvelle demeure. Étant donné l’importance de cette décision, cet article est destiné à vous guider pour bien effectuer vos choix, selon vos préférences et vos budgets.

Acheter une nouvelle maison

S’offrir une maison neuve, c’est s’offrir une nouvelle vie. De nos jours, le prix d’une nouvelle maison peut s’avérer cher, mais le fait d’habiter une maison confortable et spacieuse, dépourvue de toutes contraintes d’habitabilité en vaut la peine. Acheter une maison, c’est aussi se priver de toutes réparations. Autrement dit, le nouvel acquéreur, après la signature de l’acte de vente, peut tout de suite installer ses meubles et habiter son nouveau refuge. Il n’est plus nécessaire de chercher un terrain, de vérifier les titres et de procéder au terrassement, au, nivelage, à la construction, etc. En un mot, c’est acheter du prêt à habiter.

Rénover une ancienne maison

reparationUne rénovation immobilière est un projet de grande ampleur. Dans la plupart des cas, elle reste moins coûteuse qu’une nouvelle construction ou un achat. Rénover, c’est d’abord réparer et apporter des touches d’esthétique modernes, sans pour autant modifier l’architecture du bâtiment. Le fait de se remémorer un souvenir de votre enfance pourrait, par exemple, vous convaincre à ne pas abandonner votre patrimoine familial. Il est là, et il mérite une rénovation pour lui redonner l’aspect d’une maison neuve ! Dans le cas d’une contrainte d’espace, pensez à étudier des plans d’extensions ou de surélévation. À vrai dire, il est bien préférable de rénover que d’acheter une nouvelle maison. Les avantages sont remarquables à tous les niveaux, surtout sur l’écart incontestable du budget. Bref, le choix vous appartient : payer plus cher et éviter les travaux de réparation ou rénover l’ancienne construction pour préserver les valeurs familiales !

Restez collé à l’illumination

LED-autocollantsLes lampes à diodes feront la différence vu leurs caractéristiques. Ne consommant pas trop d’énergie est dit-on leurs meilleures qualités. Cela est bien vrai, cependant, elles ont d’autres spécificités qui n’ont jamais été possibles avec les lampes traditionnelles à filament ou à décharge. Leur légèreté et leur résistance accrue aux chocs confèrent aux LED la possibilité d’être mis sur des supports adhésifs, voire d’être eux même autocollant. Leur petite taille permet de les concevoir et les disposer sur un circuit imprimé pour les noyer dans une mince feuille semi-rigide. Aucune crainte à avoir concernant le dispositif, car les diodes n’émettent pas beaucoup de chaleur non plus.

La place importe peu

Avec un arrière adhésif, on peut placer ces diodes pratiquement n’importe où. Le tout est de bien s’occuper de ces emplacements avant leur pose. Le nettoyage doit être optimisé, car la moindre poussière ou la moindre humidité peut affecter leur colle et diminue leur pouvoir collant. Un simple passage de chiffon vous assurera un aspect bien inédit de votre éclairage depuis le mur ou depuis un meuble. Les coins seront idéaux pour ces dispositifs pour garder un endroit dans la pénombre tout en se guidant avec tous les coins et le bord des objets en tout genre. Avec ce genre d’installation, vous vous sentirez comme dans une discothèque.

Un support suffit

Vous pouvez donc les fixer sur les murs, sur les meubles, le plafond ou même au sol, du moins, là on les souliers ne passeront pas. Faites toutefois attention à ne pas les disposer sur des sources de chaleur. Le radiateur ou d’autres lampes sont donc à proscrire comme support. Vous pouvez par contre les disposer côte à côte. Sur les contre-marches d’un escalier, elles seront d’une aide précieuse. Quoi qu’il en soit, vous avez intérêt à vous faire aider par un professionnel pour éviter toute erreur car l’alimentation à utiliser doit être calculée avec précision suivant le nombre de diodes utilisé.

Qu’est-ce que l’isolation thermique ?

isolation thermiqueLe principe de l’isolation thermique désigne l’ensemble des techniques employées pour empêcher les transferts de chaleur entre deux milieux ayant des températures différentes. Les procédures permettent de réaliser des économies d’énergie. Divers types d’isolants existent sur le marché : les ouates de cellulose, les mousses polyuréthanes, les laines minérales et d’autres encore. N’hésitez pas à demander conseil à un expert du domaine pour installer une isolation thermique correspondant à vos besoins énergétiques. Isoler thermiquement un logement permet d’éviter les fuites de chaleur par les combles, la toiture et les murs.

Les objectifs de l’isolation thermique

L’isolation thermique est une opération permettant d’améliorer le confort thermique d’une habitation. Elle a pour objectif de conserver à l’intérieur la chaleur en hiver et la fraîcheur en été, tout en éliminant les ponts thermiques. L’activité consiste à ajouter un isolant en épaisseur. De ce fait, le respect de la réglementation en vigueur s’impose, afin de traquer les ponts thermiques dans les normes. Avant tous travaux d’isolation, les professionnels du domaine réalisent un bilan thermique, afin de bien déterminer la technique permettant de limiter les échanges de chaleur entre l’intérieur et l’extérieur d’un bâtiment. Pour bien isoler, il est important de bien ventiler le logement. Cela permet d’éviter les phénomènes de condensation et d’humidité.

Les avantages de l’isolation thermique

L’isolation thermique d’un bâtiment est un geste économique et écologique, qui peut se faire par l’intérieur ou l’extérieur avec différents types d’isolants. Elle permet de réduire de manière importante et durable la consommation d’énergie, tout en préservant l’environnement. Il s’agit d’une solution efficace pour optimiser le confort thermique en hiver comme été. De ce fait, une parfaite isolation réduit la facture d’énergie liée au chauffage. De plus, le renforcement de l’isolation est un moyen sur pour protéger un logement des intempéries et des variations climatiques. Pour la réalisation de vos isolations thermiques, pensez à faire intervenir une entreprise spécialisée.

L’installation de cuisine

installation cuisineL’installation d’une cuisine est aussi importante que la cuisine elle-même. Sachez qu’une cuisine mal posée sera une cuisine ratée. Vous pouvez le faire vous-même, si vous êtes certains d’avoir les compétences nécessaires pour l’installation. Cette méthode est tout de même déconseillée pour le sur-mesure, surtout si vous n’êtes pas bon bricoleur.  Vous pouvez également confier votre installation à de vrais professionnels. L’installation ne vous reviendra pas forcément beaucoup plus chère et rassurez vous, le fabricant garantit les équipements. Les cuisines aménagées se présentent sous différentes formes, mais votre expert prendra en compte votre propre style. Il ne fera que vous orienter sur les décisions à prendre ou à bannir pour une installation adaptée à la configuration de votre maison.

Aménager une cuisine

Aménager une cuisine est loin d’être une mince affaire. Vous avez le choix entre la cuisine aménagée kit et la cuisine aménagée sur mesure. La première option est modulable selon votre choix, cela dit, vous pouvez acheter chaque meuble séparément. L’avantage principal est que vous économisez le coût du transport et bénéficiez des prix des magasins de grande distribution. La seconde méthode est plus onéreuse, car elle permet de s’adapter à l’espace de votre cuisine et d’adapter les dimensions des meubles qui la composent. L’avis d’un spécialiste est à prendre en compte et même si vous avez déjà choisi le type de cuisine à installer.

Les avantages d’engager un professionnel

Commencez par penser à votre budget. Si vous devez dépenser, que ce soit pour la bonne cause. Un professionnel ne se contentera pas d’installer votre cuisine, il saura vous conseiller sur le traitement des meubles et accessoires installés pour qu’ils ne s’abiment pas un an plus tard. Un spécialiste vous proposera des matériaux résistants pour éviter les réparations répétitives tout à fait évitables. Confier votre travail d’installation à un expert vous fera gagner du temps et vous évitera une malfaçon lors de la pose si vous l’aurez fait vous-même.  La pose d’une cuisine exige une grande précision et un savoir-faire.

Quelques notes à propos de l’assainissement

fosse septiqueL’assainissement désigne une opération consistant à améliorer la situation sanitaire d’un environnement. Il englobe plusieurs activités comme la collecte, le transport et le traitement des eaux usées, avant leur rejet dans les rivières ou le sol. Il se décline en plusieurs modèles : assainissement autonome, assainissement collectif et assainissement semi-collectif. La première catégorie concerne la station d’épuration réalisant le traitement des rejets industriels, tandis que la seconde catégorie s’adresse au traitement des rejets urbains. Le modèle semi-collectif désigne un réseau d’assainissement collectant les eaux usées d’un petit nombre de logement, souvent isolés.

Comment traiter les eaux usées ?

L’assainissement comprend deux étapes : le prétraitement et le traitement proprement dit. Le prétraitement permet de débarrasser les gros déchets à travers des graisses, des tamis, des grilles ou des sables. Cette étape utilise des bactéries anaérobies pour l’épuration de l’eau. Par contre, le traitement utilise des bactéries aérobies pour traiter les résidus provenant du prétraitement. Le traitement comporte trois phases. La phase primaire est une technique physico-chimique consistant à éliminer les matières en suspension. La phase secondaire permet de débarrasser les matières polluantes solubles telles que le carbone et le phosphore. Le traitement tertiaire est une opération permettant de neutraliser les bactéries pathogènes. Une fois que ces phases sont achevées, on passe les résidus par un tour de lavage.

Clin d’œil sur le diagnostic assainissement

Avant la revente d’une maison, la réalisation d’un diagnostic assainissement est obligatoire, surtout dans le cas de type autonome. Cela permet à l’acquéreur et au vendeur d’éviter les futurs litiges. Si le bilan montre que l’installation est insuffisante ou peut causer des dégâts, la réglementation recommande l’acquéreur de mettre les installations aux normes, au plus tard une année après l’acquisition du bien. De plus, l’opération vise également à prévoir les travaux à effectuer après l’acquisition. Pour tous travaux d’assainissement, demandez conseil à un professionnel du domaine.

La maçonnerie et l’art de la construction

Depuis la nuit des temps, l’art de la construction est une activité en plein essor. Depuis les grottes en pierre de l’antiquité jusqu’au gratte-ciel des grandes villes, on peut dire que les techniques ne cessent de s’innover. La plus grande partie des travaux de chantier est, cependant, l’œuvre de la maçonnerie. Cette technique est réputée du fait de la durabilité de l’ouvrage et de la diversité de ses styles architecturaux. Retrouvez ci-dessous, quelques informations qui décrivent l’art de la maçonnerie et leurs techniques de mise en œuvre !

Les essentiels à savoir

On entend par maçonnerie, l’art de bâtir et de construire des édifices par l’assemblage des matériaux élémentaires, liés par un mortier. Les matériaux emblématiques de la maçonnerie sont : la brique, la pierre, le parpaing, le béton, la terre cuite et le ciment.  Par définition, on associe souvent la maçonnerie comme la construction des murs et des cloisons d’un bâtiment. Par contre, l’art de la construction ne se limite pas à l’édification  des murs, il peut également concerner la construction des fondations et la rénovation de la façade. Les prestations des maçons sont souvent sollicitées dans les chantiers de construction neuve, de rénovation immobilière ou lors des travaux de finition.

Les avantages et les inconvénients de la maçonnerie

Un œuvre de la maçonnerie emaçonneriest plus solide et résiste mieux dans le temps par rapport aux maisons à ossature bois. La construction lourde (construction en brique, béton, parpaing, etc.) permet également un gain thermique important grâce à l’amortissement de la chaleur d’été et du froid de l’hiver. Avec ses travaux de finition soignés et ses revêtements de qualités, un œuvre de la maçonnerie peut être considéré comme un œuvre d’art. Comme inconvénient, on peut dire que les constructions lourdes nécessitent des fondations stables et restent toujours exposées face aux intempéries (notamment le gel), ce qui favorise la détérioration de l’édifice.

 

L’énergie sexuelle libérée par le massage érotique

massage sexuelLe massage renferme des techniques qui utilisent la main (pétrissage, pression, vibration, friction) et s’exercent sur différentes parties du corps dans un but thérapeutique. Plusieurs variétés de massage sont pratiquées en Asie (thaï, oriental, aux pierres chaudes ou aux huiles essentielles). Le massage érotique est dérivé du massage tantrique mais ils ne se ressemblent pas. Il est fait à des fins érotiques c’est-à-dire stimuler l’énergie sexuelle et la libido. Les parties intimes du corps sont très sollicitées dans le but d’accroître l’excitation sexuelle. Le massage érotique est aussi une forme de préliminaire sans orgasme. Il est pratiqué par des professionnels pour aider les hommes présentant des problèmes d’éjaculation précoce.

Les astuces pour un massage érotique réussi

Pensez à créer une ambiance propice à la détente et à la sensualité. Une musique douce, une lumière tamisée, des bougies parfumées et une huile de massage envoûtante, voilà les préparatifs nécessaires. Pratiquer le massage à même le sol recouvert de plusieurs couvertures. D’abord, commencez par un massage relaxant en haut et en bas du dos de la personne avec des mouvements circulaires réguliers. Continuez vers le cou et les épaules, ce sont les parties du corps où s’accumulent le plus de tensions. Passez aux caresses légères et lentes, contentez-vous d’effleurer car c’est une pratique qui attise une forte tension érotique.

Les bienfaits du massage érotique

Sans équivoque, le massage érotique provoque des bienfaits pour le massé car il se détend tout en s’adonnant à des plaisirs sensuels. Ce type de massage procure des sensations excitantes et  qui permet de vous libérer des tensions sexuelles. Vous apprenez à écouter votre corps, vous réussirez à découvrir de nouvelles zones érogènes jusqu’ici non avouées. C’est un soin global de votre esprit, du corps et des sens. Un bienfait indéniable s’agit de faire tomber le niveau de stress et ensuite d’augmenter la sensibilité.

L’architecte et l’art de la construction

De la conception du projet jusqu’à la réalisation des travaux de finition, on peut dire que l’architecte est l’ingénieur par excellence qui assure un projet de construction. Son travail ne se limite pas à une spécialité précise, il intervient à toutes les étapes de la construction, aussi bien sur l’avant-projet que sur le suivi des travaux de chantier. En quoi consiste le travail des architectes ? Quand avons-nous besoin de leurs prestations ? Comment choisir l’architecte le plus expérimenté ? Découvrez à travers cet article, quelques informations concernant ce métier tant apprécié !

Les essentiels à savoir

Quel que soit le projet, quel que soit l’ouarchitectevrage à construire, l’intervention d’un architecte est indispensable, voire obligatoire. Ce professionnel s’occupe, avant tout, de la conception de l’ouvrage à réaliser en essayant de discuter avec le maitre d’ouvrage et de définir avec précision les attentes de ce dernier. Il passe ensuite sur son ordinateur et réalise des plans et des dessins du futur ouvrage. Une fois l’avant-projet validé, il fait appel à une entreprise prestataire, dépose les demandes de permis de construire et des autorisations d’urbanisme et informe le client de l’avancement du projet. Avant le coup d’envoi du chantier, il planifie les travaux et réalise un dossier technique (délais d’exécution, coût des travaux, technique de construction, etc.). Une fois que le feu vert est donné au chantier, il assure la conduite des travaux pour que les résultats correspondent aux souhaits du client.

Comment choisir un architecte ?

Les cabinets d’architecture sont aujourd’hui nombreux, ils proposent aux clients un suivi particulier du projet et promettent la réussite de la construction jusqu’aux plus petits détails. Cependant, le choix d’un architecte expérimenté parait une sacrée tâche. Pour s’assurer du meilleur prestataire, il est essentiel de vérifier ses expériences et ses réalisations antérieures. En outre, un bon architecte se doit d’être capable d’organiser les idées du client pour les correspondre à une forme de bâtiment moderne et archétypal.

Le transpalette

transpalettes gerbeurLe transpalette est l’outil simple et maniable capable de transporter des charges lourdes sur de courtes distances. Il s’agit d’un outil de manutention au sol pour les colis palettisés ne nécessitant pas de gerbage. Cet outil permet une faible élévation manuelle ou électrique de la charge grâce à un vérin hydraulique actionné par le conducteur marchant ou porté. Vous avez le choix entre un transpalette manuel ou électrique ; à conducteur marchand ou à conducteur porté. Prenez en compte l’avis d’un spécialiste pour vous aider à choisir le matériel qui sera le plus adapté à votre situation. L’achat d’un transpalette adapté à votre type d’entreprise peut s’opérer soit dans un magasin physique dans lequel vous pourrez voir à quoi ressemblent les différents types de transpalettes.

Les modèles et avantages de chaque type de transpalette

Vous avez un large choix en ce qui concerne le transpalette. D’une part, nous avons le transpalette manuel. Le transpalette manuel est muni d’un châssis bas comportant deux fourches sur roulettes, et un petit bouclier bas abritant le dispositif de levage. Ce type de transpalette correspond aux budgets les plus serrés. Sa capacité d’adaptation est supérieure à celle d’un transpalette semi-électrique ou tout électrique. D’autre part, on a le transpalette semi-électrique qui est l’un des types de transpalette les plus plébiscités par le marché, car il est le parfait compromis entre un prix abordable et une charge de travail diminuée. L’avantage du modèle « tout électrique » à son tour est que le déplacement du transpalette ainsi que la levée de charge s’effectuent électriquement.  

Le gerbeur

Le gerbeur est le plus simple outil de manutention capable d’élever les charges pour les empiler : c’est ce que l’on appelle le « gerbage ». Ainsi, le gerbeur est un appareil manuel ou électrique de manutention et d’élévation pour les colis palettisés. Il permet une importante élévation de la charge grâce à un vérin hydraulique ou à un treuil manuel. Trois types de gerbeurs sont au choix, dont le gerbeur manuel, qui vous permettra de charger vos palettes de marchandises, de les transporter et de les décharger sans peine, le gerbeur électrique à conducteur marchant qui lève des marchandises plus lourdes, et ce, plus rapidement et enfin le gerbeur à plate-forme. Les gerbeurs vous seront donc d’une aide précieuse pour optimiser vos rayonnages, mais également pour charger et décharger les camions de la manière la plus rentable possible.

 

 

Toute l’importance de l’installation d’un détecteur de fumée

installateur detecteur de fumee

Le détecteur de fumée représente le système le plus efficace pour alerter lors d’un départ de feu dans une maison. Cet appareil s’avère donc d’une grande utilité pour parer les risques d’incendie. Il informe les personnes aux alentours directement dans les premières secondes de la déclaration du feu. Ainsi, que vous soyez endormis ou hors des lieux, vous restez avertis en cas de danger dans votre domicile. La machine se trouve obligatoirement au plafond ou en haut des murs. De manière général, sa mise en place est assez simple. Toutefois, il existe tout de même certaines mesures à prendre en considération. Par ailleurs, il est recommandé de faire appel à un installateur détecteur de fumée pour obtenir la garantie d’une installation dans les normes.

Pourquoi un installateur de détecteur de fumée ?

Il est vrai que l’installation d’un détecteur de fumée est accessible à tous. Mais pour cela, il est mieux de connaître les rudiments du métier. Il ne faut pas oublier que c’est la sécurité de votre domicile qui est en jeu. L’installateur, lui, garantit la qualité de la mise en place. Principalement, il possède les connaissances nécessaires pour déterminer avec précision l’emplacement exact du détecteur de fumée. Sans oublier qu’il possède aussi le matériel requis (perceuse, vis, chevilles, autres…).

Comment installer le détecteur de fumée ?

La pose du détecteur de fumée requiert le respect de certaines contraintes en vigueur. En premier lieu, il faut tenir compte du fait qu’il soit au plafond ou au mur. Ceci afin de déterminer l’emplacement précise. Pour le plafond, le détecteur doit se poser au moins à 30 cm des murs. Ensuite, il est à noter que le détecteur ne doit pas se mettre près des appareils de chauffage. Cela risque de conduire à un déclenchement intempestif à cause de la chaleur émise par ces machines. Enfin, pour obtenir l’assurance de la durabilité du détecteur, il est mieux de l’entretenir régulièrement.